Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2010

Renault allume l’électricité

DSC_0707.JPGUn des décors du hall 5 attire le regard. Ce stand est fait de néons étincellants et brillants. Sur les paravents. Sur le plafond. Tout fonctionne avec l’électricité. Le message est évident, le futur de Renault se conjuguera étroitement avec les voitures électriques. Le défi est de taille mais aussi stimulant. Comme nous le confirme le porte-parole du constructeur automobile. Interview en direct du Salon.

L’avenir de Renault, c’est l’électrique ?

Renault a pour ambition d’être le premier constructeur à commercialiser des véhicules zéro émission. Ils seront accessibles au plus grand nombre, dès 2011. Pour nous, l’électrique est la meilleure réponse aux problèmes environnementaux actuels. Les innovations technologiques rendent enfin possible une offre électrique de masse. Contrairement aux véhicules hybrides, fonctionnant grâce à l'association d'un moteur thermique et d’un électrique, qui émettent tout de même du CO2, l’électrique pur ne génère aucune émission de gaz à effet de serre lors de son emploi. Cette alternative est donc la meilleure pour les consommateurs.

Combien de voitures seront lancées sur la marché? Et lesquelles?

Dès 2011, Renault proposera à ses clients une gamme de quatre véhicules électriques. Il y aura le Kangoo Z.E. Concept, un utilitaire léger et la Fluence Z.E., une berline familiale. Nous allons également commercialiser une voiture urbaine proche de la Zoe Z.E Concept, faisant moins de 4 mètres et dotée de 5 sièges, idéale pour les allers et retours domicile-travail. Et puis, nous vendrons aussi un nouveau type de véhicule urbain proche de Twizy Z.E. Concept. Elle pourra recevoir deux occupants en tandem.

Les autos électriques ne jouissent pas d’une longue autonomie. Vos modèles tiendront 160 km. Pas plus. Ce n’est pas un grand inconvénient pour les conducteurs ?

Certainement pas. Aujourd'hui, 80 % des européens parcourent moins de 60 km par jour. Nos véhicules auront donc une autonomie suffisante pour les déplacements quotidiens. 60% de la population belge utilisent leur véhicule pour effectuer des petits déplacements : maison, travail, course. Donc, nos autos seront suffisantes pour une grande partie des gens. Forcément, elles ne le seront pas pour les personnes qui se déplacent abondamment tous les jours. Mais la majorité pourra y trouver son compte avec nos véhicules électriques.

Et le chargement de la voiture ? Le fonctionnement est un peu flou…

Il existera trois modes de recharge possibles pour nos véhicules. Premièrement, ils pourront être rechargés avec une prise normale de 220 volts. Une simple comme nous avons tous à la maison. De cette manière, la batterie mettra de 4 à 8 heures pour une recharge totale. Ensuite, deuxième possibilité : la solution rapide de 400 volts. Cette méthode prend alors de 20 à 30 minutes. Mais, petit bémol, elle nécessite un câble plus gros et donc une installation plus importante. Les conducteurs devront donc se rendre dans des centres spécialisés ou faire des aménagements à leur domicile. Finalement, Renault pointe le Quickdrop ou le changement de batteries. Le propriétaire devra se rendre dans un centre spécialisé où la batterie vide est enlevée par le bas du véhicule. Elle est, ensuite, remplacée par une nouvelle rechargée et remplie.

L'électrique sera-t-il plus cher que le traditionnel ?

Non. Pour Renault, pas question de proposer des prix trop élevés. Notre but est de rester dans une gamme de prix identique aux voitures à moteur thermique. Le montant de nos autos électriques n’est pas encore connu mais Renault l’assure : leur coût ne vont pas pénaliser le client.

Vert l’électrique

DSC_1005.JPGL’environnement est l’invité VIP du salon bruxellois. Impossible de ne pas le remarquer. Quasiment tous les constructeurs automobiles ont mis en vedette les véhicules verts. Combattre le réchauffement climatique et diminuer les émissions polluantes sont des thématiques répétées en boucle par les différentes marques. Un mot revient aussi souvent : électricité.

Une des technologies vertes proposées est la voiture électrique. Présentée comme la solution du futur, cette alternative fait son entrée par la grande porte au Salon de l’Auto. D’ici 2012, plusieurs grands constructeurs automobiles vont, enfin, commercialiser des véhicules électriques. Une nouvelle qui rassure les partisans d’une société "durable" et ceux qui sont conscients qu’il est temps de débuter la transition vers l’après-pétrole. Car à l'utilisation, une auto électrique ne rejette pas de gaz polluants ni de gaz à effet de serre. Autre avantage : elle ne consomme pas d’énergie à l’arrêt, élément non négligeable quand on roule en ville et surtout quand on est coincé dans les embouteillages. Finalement, parmi les énergies alternatives au pétrole, l'électricité présente un réel espoir car les réseaux de transport et de distribution de cette énergie existent déjà et sont disponibles à de nombreux endroits. Ce n'est pas le cas des biocarburants et encore moins celui de l'hydrogène !

Du côté des inconvénients, les voitures électriques sont limitées par une vitesse moindre que les véhicules dits traditionnels et aussi par un temps de recharge des batteries assez long. Elles ont également une faible autonomie. Néanmoins, le conducteur belge roule, en moyenne, moins de 50 km par jour, à une vitesse d’environ 50 km/h. Pour aller travailler, par exemple. La voiture électrique n’est donc pas dénuée d’intérêts: elle convient parfaitement à une circulation urbaine et aux petits déplacements. Par contre, le problème se pose quand une personne désire effectuer de longs trajets. Partir en vacances, en voiture, devient impossible avec ce type de véhicule.

Même si l’arrivée sur le marché des véhicules électriques représente des avantages au niveau environnemental, tout reste à faire et à mettre en place pour permettre une utilisation effective. La réussite de l’opération ne se fera pas sans efforts ni investissements publics. Le chemin vers l’électrique sera, donc, plutôt pour après-demain.

Voici quelques modèles électriques, présents au Salon de l’Auto :

DSC_1179.JPG

DSC_0712.JPG

 DSC_0994.JPG

DSC_0985.JPGEt la dernière, et non la moindre, la Peugeot.

Qui serait prêt à rouler avec cette voiture "particulière"? Agir pour l'environnement, oui mais, pourquoi doit-on le faire au volant d'un tel OVNI? Vous la trouvez comme cette auto électrique? Séduisante? Ridicule? Intéressante?DSC_1012.JPG

 DSC_1051.JPG