Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/01/2010

"Calmes, professionnels et accueillants"

Chaque année, plus de 100 personnes assurent la sécurité et le bien-être de quelques 60 000 visiteurs journaliers. Un travail long et exigeant qui réunit agents de sécurité, pompiers, ambulanciers et stewards, et débute des semaines avant l'ouverture des portes.
P1020393.JPG

Depuis plus de trente ans, la même société assure toute la sécurité du salon. La raison à cela est simple : les hommes de G4S connaissent parfaitement les lieux et sont rôdés à la gestion des rassemblements de masse.
Dans le cas du Salon de l'auto, ce sont 100 agents de sécurités mobilisés dont 50 présents en permanence sur le terrain, du montage au démontage. Tous effectuent des shifts de 12 heures et se doivent de rester calmes et souriants en toutes circonstances pour apaiser les esprits et éviter le moindre dérapage. "Il y a un énorme travail avant que ça se mette en route" expliquent Alain Dhaese et Gaël Van De Sande, respectivement directeur du département sécurité événementielle et superviseur de la sécurité sur le site. "Les premiers sont occupés depuis le mois de juillet à organiser les plannings et procédures, et les premiers hommes de terrain sont arrivés sur place le 26 décembre". Outre l'aspect strictement sécuritaire, il faut organiser le trafic, aider les exposants à s'installer, et permettre à chacun de travailler dans de bonnes conditions.
P1030534.JPG
De l'avis général, le moment le plus tendu reste le jour d'ouverture : " C'est la journée la plus importante pour le client (dans ce cas-ci la FEBIAC, organisatrice du salon) et il faut déjouer les nombreuses sources de tension. On se retrouve face à 15 000 voitures dans les parkings, et plus de 60 000 personnes qui sortent des embouteillages, ont du faire la file, sont pressées de découvrir les nouveautés et n'ont quasiment pas la place de marcher. En cas de problème on dispose de nos propres pompiers ambulanciers mais pour le Salon de l'auto, la Croix Rouge vient en renfort", explique Alain Dhaese.
Avec autant de visiteurs réunis dans un espace restreint, on peu se demander s'il est possible d'évacuer tout le monde en cas d'incendie! Tous deux expliquent alors qu'ils maîtrisent parfaitement les sorties de secours, qu'ils disposent d'un mini-hôpital sur place, et qu'ils se donnent un délais maximum d'une minute pour arriver sur les lieux exacts de l'incendie ou de tout autre calamité.
"L'évacuation c'est notre spécialité" rajoute Gaël Van De Sande. "Qu'il s'agisse d'un incendie ou de n'importe quel autre problème, nos agents sont drillés : plusieurs d'entre eux se positionnent sur le trajet pour faciliter le passage, d'autres indiquent la portent de sortie la plus proche à l'ambulance, et les personnes concernées sont encadrées par 3 ou 4 de nos agents". Mais il doit bien reconnaître qu'en cas de catastrophe massive, "la situation est très difficile à gérer, et ce indépendamment de l'entraînement dispensé auparavant".
P1020354.JPG
Pareil cas de figure s'est-il déjà présenté? "Pas encore" ajoute Gaël Van De Sande. "Mais cette année les gens sont plus nerveux, plus agressifs et on est confronté à beaucoup de petits problèmes qui prennent une certaine ampleur comme des bagarres, des jambes cassées, et une crise cardiaque."
Et c'est bien pour cela que le premier travail des agents de sécurité consiste à accueillir et déstresser les visiteurs parfois nerveux avant même de rentrer dans les palais. Les vigiles ont un centre de commandement dans le palais 5 et si la situation prend trop d'ampleur, ils sont en contact direct avec la police, présente sur place elle aussi!
Dans le cas des ennuis avec les hôtesses par exemple, les indélicats étaient suivis par des agents en civil avant d'être remis à la police.
Reste enfin une question fondamentale : 50 agents sur place pour 50 000 personnes s'est suffisant? "On fait avec" répond Gaël. "On a de très longues journées de 12 heures et il n'est parfois pas possible de faire des poses".
Pas de quoi perturber nos chefs de la sécurité pour qui la devise reste éternelle : rester calme, professionnel, et accueillant.

Les commentaires sont fermés.