Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/01/2009

Plus vraies que nature

modèles réduits1.jpgLe merchandising est une activité très rentable. Au salon, les modèles miniatures font le bonheur des petits et des grands. On se les arrache littéralement, et certaines enseignes se sont rapidement retrouvées en rupture de stock.

Si l'on ne vend presque pas de voitures au Salon, il est par contre possible, sur un certain nombre de stands, de s'en procurer un modèle... réduit. Une activité annexe, qui concourt à l'image de marque du constructeur au même titre que la vente de montres, de vêtements, de casquettes et autres gadgets dûment siglés. Un commerce qui marche fort bien ! C'est simple, chez Fiat, au lendemain du premier week-end, on nous a avoué être déjà en rupture de stock. Il est vrai qu'elles sont mignonnes, ces petites autos, souvent disponibles bien avant que le modèle réel ne soit en concession.

La Skoda Suberp, les VW Scirocco et Golf VI, les Mitsubishi Evo et Lancer Sportback, pour n'en citer que quelques-unes, sont toutes là, réduites au 1/43e et font de l'œil non seulement aux enfants de passage, mais aussi aux très nombreux collectionneurs, spécialisés ou non dans une marque précise. Beaucoup de constructeurs font reproduire (en Chine !) l'ensemble de leur production : c'est le cas e.a. de BMW (X6 et nouvelles Série 7 sont déjà là), Mercedes (y compris les versions AMG), Renault, Citroën (C3 Picasso), Nissan, Honda (plus difficile car il faut parfois passer par des versions japonaises, mais la Fit, qui correspond à la Jazz, existe), Mazda, Land-Rover, Bentley, Peugeot, Opel, voire Smart et Seat ! La miniaturisation touche aussi les véhicules utilitaires, depuis les modestes Nemo ou Kangoo Express jusqu'aux plus impressionnants 40 tonnes. Les plus belles pièces exposées l'étaient du côté des lourds, hélas inaccessibles au grand public.

En dehors des salons, les filières pour se procurer tout ce parc automobile en miniature sont multiples. Il y a les agents de marque, mais ceux-ci sont parfois frileux à commander des objets qu'ils risquent de devoir offrir à l'occasion de la signature du bon de commande de la voiture réelle s'ils sont trop mis en valeur... Il reste donc les boutiques spécialisées (on ne parle plus de magasins de jouets !), les bourses d'échange ou Internet. Une mise en garde : non seulement la passion peut devenir envahissante, mais les prix sont parfois exagérés. Comme en tout, il faut comparer, négocier ou attendre des soldes qui finissent toujours par survenir.

Bruno Godaert

Les commentaires sont fermés.