Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2009

ON ENCLENCHE LA DEUXIEME

Sans atteindre de véritables records d’affluence dès samedi, le Salon de l’auto bruxellois a attiré une foule relativement compacte pour sa première journée. On attendait plus de public aujourd’hui, histoire de boucler en beauté ce week-end d’ouverture

220.jpg

Ce dimanche, organisateurs et professionnels du Salon espèrent bien voir les différents palais du Heysel traversés de nombreux visiteurs. Pas que le public faisait défaut hier, que du contraire, mais le climat maussade du marché de l’automobile en ces temps d’après-crise en aura peut-être refroidi certains. D’autres, déterminés à profiter de cette conjoncture pour tenter d’obtenir à la volée quelques ristournes alléchantes, en auront par contre fait un leitmotiv.

Les carrosseries « blinquent » et les représentants ont justement enfilé leurs habits du « dimanche », ça tombe bien… Ces vendeurs connaissent l’état d’esprit des curieux qui déambulent et savent à quel point le client et l’acte de consommation se sont transformés ces dernières années. Aujourd’hui, au-delà de la motorisation ou des aspects esthétiques, c’est le confort et surtout la propreté (verte, s’entend) des véhicules proposés qui importent aux potentiels acheteurs. Les charmantes hôtesses, que certains disent moins nombreuses que lors des éditions précédentes, sont bel et bien présentes, mais elles tendent moins de dépliants publicitaires en papier glacé « tape-à-l’œil » qu’à l’accoutumée. L’heure est à l’écologie et donc au complément d’informations « en ligne », plus moderne et anti-gaspillage.

Quelques organisations environnementales ont d’ailleurs manifesté samedi, en marge de l’ouverture du salon. Leur objectif : dénoncer les projets des gouvernements régionaux de construire plus de routes et d'élargir la capacité routière existante du plat pays. Une tendance qui, si elle n’est pas enrayée au plus vite, entraînera irrémédiablement une augmentation du parc automobile belge et donc une pollution atmosphérique galopante selon les manifestants.

Côté tendance, si les bolides les plus prestigieux et les stands des grands marques attirent toujours beaucoup les yeux, cette année les petites citadines remportent pas mal de succès et font l’objet de beaucoup d’attention, aussi bien de la part de la gent féminine qui les trouve jolies et faciles à conduire, que du côté des hommes pour qui elles sont pratiques et sûres. A moins que ce soit une question de porte-monnaie…

Enfin, demain nous entamerons la série de petits reportages introduite hier, avec une première vidéo uploadée.

Les commentaires sont fermés.